Les courses de chevaux

L’équitation en soi est un sport comme tous les autres sports individuels qui se pratiquent chez les jeunes et moins jeunes, mais il y a une autre forme de sport ou le cheval est le personnage principal: c’est la course de chevaux pratiquée dans des lieux spécialement équipés pour cela et qui ne sont autres que les hippodromes. Ces lieux sont fréquentés par des gens qui aiment particulièrement les chevaux et l’équitation, mais il y a une autre catégorie de personnes qui apprécient le monde des chevaux: ce sont les parieurs sur les courses qui misent des sommes plus ou moins importantes sur un ou plusieurs chevaux gagnants. Certains parieurs en font carrément une source de revenus qui leur permet de gagner des sommes d’argent plus ou moins importantes, ce qui les encourage à parier plus et encore.

Chevaux et entraîneurs de trotteurs

Il y a des races spéciales de chevaux faits pour la course et il y a des techniques d’élevage et d’entraînement bien étudiées pour en faire des chevaux de course parfaits pour courir et gagner. C’est-à- dire qu’il y a tout un monde du sport équestre qui finit par se connaitre et vivre presque dans un monde imprégné d’odeurs de chevaux, de foin et d’écurie. Chaque cheval connait parfaitement son entraîneur et son jockey préféré.

Cavaliers ou jockeys

Ce n’est pas n’importe qui peut avoir la fonction de jockey, il y a lieu de passer par plusieurs étapes pour devenir jockey qualifié et pouvoir monter des chevaux de course. En général, il peut commencer à travailler avec un entraîneur de chevaux de course, en tant que garçon d’écurie, puis s’entraîner à participer à quelques courses jusqu’à atteindre une certaine renommée. Dans certains pays, pour pratiquer le métier de jockey, une licence de course est exigée, ainsi que le CAPA d’un jockey-lad qui prouve l’aptitude de la personne à exercer cela.

Turfistes et pronostiqueurs

Les turfistes et les pronostiqueurs ne manquent pas dans les alentours des hippodromes. Cela peut devenir carrément du show-business pour les pronostiqueurs qui filent des tuyaux et les turfistes qui n’arrêtent pas de fréquenter tous les lieux où il y a des courses de chevaux prévues. Ces deux catégories de personnes existent en principe sur les mêmes types d’endroits, l’un pour donner des conseils, l’autre pour faire les paris. Le gain peut parfois être au tournant, mais d’autres fois, le choix du gagnant n’a pas été fait de la manière qu’il faut, mais même s’il y a une déception, le bon turfiste retourne inévitablement à l’hippodrome, parce que l’espoir de rapporter le tiercé, le quarté ou le quinté gagnant demeure toujours à l’horizon.

Spectateurs de courses de chevaux

Il y a toujours du monde dans les champs de course. Il y en a qui vont pour jouer et faire des paris et d’autres qui y vont juste pour avoir le plaisir de regarder les chevaux courir et deviner celui qui va gagner. Chacun selon son goût, mais pour les deux types des personnes, c’est l’amour des chevaux qui prime. Cela peut devenir carrément une habitude et on tient à ne plus rater la moindre course parce qu’on finit par connaitre tous les chevaux, leurs propriétaires, leurs entraîneurs et les jockeys qui les montent. C’est tout un monde que l’on adopte en fait, avec tout ce qui s’y rapporte. Parmi les conseils les plus précieux que l’on peut fournir aux spectateurs des courses de chevaux, est qu’il ne faut pas trop croire ceux qui se croient spécialistes pour la prévision des chevaux gagnants et surtout prendre en compte le budget dont on dispose si l’on compte miser sur certains d’entre eux.