La plupart des matériaux utilisés pour l’attelage du cheval sont d’origine naturelle. La selle, les rênes, la sangle et les couvertures sont tous des éléments essentiels de l’équitation et il est de loin préférable qu’ils soient fabriqués à partir de matériaux naturels.

Avantages des matériaux naturels

Le principal avantage de l’utilisation de matériaux naturels est la réduction des risques d’allergies et d’irritation de la peau du cheval. Malgré les innombrables progrès de mère nature, la technologie n’a pas encore atteint le plus haut degré de respectabilité et de tolérance sur la peau. Le cheval étant un animal noble et racé, on ne peut se permettre de le harnacher avec des éléments synthétiques qui lui feront courir des risques d’avoir des lésions sur la peau, ce qui freinerait, sans doute sa course et diminuerait ses performances.

Le cuir en tant qu’élément de qualité

Le matériau le plus utilisé pour les selles et les éléments du harnais est le cuir: en plus d’avoir une excellente apparence visuelle, il est particulièrement apprécié pour sa solidité. Il est en fait durable, robuste, pourri à peine, et ne s’effiloche pas. Il présente également des avantages et des bénéfices en termes de confort et de bien-être pour le cheval et son cavalier. Ce n’est qu’ainsi que le cheval se sentira à l’aise et agira avec docilité à l’égard de son propriétaire et du cavalier qui va le monter. D’ailleurs, ce cavalier lui-même est bien plus à l’aise de s’asseoir sur une selle en cuir véritable et de tenir des rênes fabriqués de ce même matériau naturel.

Matériaux naturels utilisés

La toile de coton, la toile de lin et la laine sont utilisées depuis des milliers d’années pour l’attelage des chevaux. En fait, on a constaté à travers les siècles que l’animal manifeste une docilité certaine en se sentant en contact avec des éléments naturels. L’avantage de ces matériaux est qu’ils sont très doux et délicats sur la peau et donc, le cheval ne souffre d’aucune irritation superficielle ou profonde. En faisant le bon choix des matériaux du harnais, l’équitation en tant que sport noble se déroulera dans les meilleures conditions. Même si le coton, en tant que matériau particulièrement fragile, se détériore facilement, surtout avec une humidité prolongée dans les écuries mal entretenues, ou si le cavalier n’accorde pas l’attention nécessaire à leur entretien.

Matériaux synthétiques

La recherche technologique a rendu possible l’utilisation de matériaux tels que le nylon, le caoutchouc et bien d’autres éléments dans le domaine de l’équitation. Les caractéristiques physiques de ces éléments sont intéressantes, mais ils présentent toutefois certains inconvénients. Ainsi, ils ont souvent un faible niveau de transpiration, ce qui fait que cela peut se faire ressentir sur le cheval lui-même. Donc, les matériaux synthétiques, sans qu’ils soient totalement diabolisés et pointés du doigt, notamment par les défenseurs des droits des animaux, sont capables d’assurer les fonctions assignées et possèdent des niveaux de résistance et d’adhérence respectables. Toutefois, les matériaux synthétiques devraient être évités, dans la mesure du possible, pour toutes les zones en contact direct avec la peau du cheval.